Un arbuste méditeranéen plein d’atouts !

 

En ce mois de février, La Pousse Verte vous fait découvrir le mimosa et vous propose des conseils jardinage et entretien.

Que ce soit par sa couleur dorée attirant le regard ou son parfum reconnaissable, le mimosa est un incontournable du jardin.

Avec ses feuilles vert clair parfois bleutées finement découpées et son abondante floraison hivernale en boule d’or parfumées, il saura parfaitement s’acclimater.

Et ses nombreuses variétés sont pleines de surprises !

Plantation et entretien du mimosa 

  • Période de plantation : il est conseillé de planter vos mimosas à l’automne, ou au printemps si vous habitez une région froide (gel fréquent). 
  • Arrosage : Planté en pleine terre, le mimosa demande peu d’eau. En pot, arrosez-le sans excès. 
  • Entretien en hiver : Une fois adulte, la plupart des espèces de mimosa résistent à des gelées modérées (-5°C environ) si elles sont de courte durée. Cependant, pour des durées plus longues ou pour les sujets plus fragiles (jeune ou en pot), il faudra les protéger du froid. Pour cela, vous pouvez utiliser un voile d’hivernage qui le protégera du froid. Autre option : utiliser un paillage. Celui-ci permettra d’isoler le pied lors des basses températures. Pour un mimosa en pot, vous pourrez également le rentrer à l’intérieur dans une pièce fraiche lors de gelées.

Le mimosa pudica

Il existe une espèce bien particulière de mimosa, le mimosa pudica. 

Elle a une capacité très particulière : elle peut bouger ! 

En effet, en journée les feuilles sont placées bien à l’horizontale, position idéale pour capter le maximum de lumière. Mais au moindre contact, dû à la pluie ou à un effleurement des doigts, un mouvement actif replie complètement les feuilles vers la tige.

 Ce mouvement rapide, protège d’une part la plante des précipitations trop importantes, et d’autre part de la prédation. En effet, les feuilles à l’allure fanée ne sont pas appétissantes pour les consommateurs de végétaux.

A noter cependant, ce mouvement lui demandant beaucoup d’énergie, il vaut mieux éviter de le toucher.

En savoir plus :