Une plante grimpante magnifique !

Le mois d’avril voit la floraison de la glycine arriver et nous permet de nous émerveiller devant ses fleurs abondantes, qui appellent à un instant de détente dans un jardin, à siroter un verre entre amis.

Reconnaissable à sa jolie floraison violette tombant en cascade, la glycine est une plante grimpante dégageant un parfum puissant. Elle est originaire d’Asie et des Etats-Unis.

Cette plante ornementale viendra décorer vos murs, arches ou encore pergolas. 

Ses fleurs s’épanouissent par étape à partir de la base de la grappe, qui peut mesurer jusqu’à 1 m de long.

Attention cependant, chez la glycine, tout est toxique : feuilles, fleurs et graines.

Pour les chanceux qui ont une glycine, ceux qui aimeraient en avoir, et tous les ceux qui s’intéressent à cette plante, nous vous proposons quelques conseils pour son entretien et sa taille.

Plantation et entretien de la glycine 

  • Période de plantation

La plantation de la glycine se fait hors période de gel. Il est conseillé de la planter au printemps ou en automne afin de favoriser une bonne reprise.

  • Où la planter ?

La glycine nécessite un sol non calcaire et profond.

Elle devra être exposée au sud ou au sud-ouest afin de lui offrir un ensoleillement maximum, en faisant attention au vent qui abîme ses fleurs.

Comme elle a besoin d’espace, on déconseille de la planter en pot.

Cette plante rustique résiste à -20°C. Pas de risque en France de la voir craindre le froid.

Il faudra utiliser un support solide comme un muret ou une structure métallique car ses tiges ont suffisamment de force en poussant pour tordre les grillages les plus solides.

  • Arrosage

Elle a besoin d’être arrosée en été durant les trois premières années. De mai à septembre, misez sur un à deux arrosages par semaine.

Lorsque votre glycine est en manque d’eau, elle vous le fait savoir ! Si ses feuilles jaunissent et s’affaissent, c’est qu’il est temps de l’arroser !

  • Entretien

Si vous voulez avoir un maximum de grappes de fleurs, la taille de printemps est conseillée. Il faudra couper les rameaux de l’année précédente, au dessus du 4ème ou 5ème bourgeon.

Si vous le souhaitez, vous pourrez bouturer votre plante en juin ou juillet, à partir de ses pousses latérales. D’autres techniques de multiplication sont également réalisables.

Vous aimez les plantes ?

Découvrez nos box de plantes locales et respectueuses de la nature, avec leurs conseils d’entretien et des surprises !