Des courges aux mille et unes couleurs

 Avec les premiers frimas de l’automne, arrive toute la famille des courges. Jaunes, oranges, vertes ou brunes, elles illuminent nos étals et nos assiettes.

Source de vitamine A, riches en fibre et en antioxydants, elles peuvent être cultivées toute l’année – on fait la différence entre les courges d’été (la fameuse courgette et le melon) et les courges d’hiver (la citrouille). Dégustées souvent en plat salé, elles sont également délicieuses en version sucrée.

Apprenons à mieux les connaître (et à les cultiver) !

L’origine des courges

Savez-vous que, comme beaucoup de fruits et de légumes, les courges sont originaires d’Amérique centrale ?

Les Amérindiens en consommaient principalement les graines. En effet, les fruits étaient quant à eux utilisés comme ustensile de cuisine, contenant pour le transport des boissons – cucurbita en latin signifie « courge » mais a également donné le mot « gourde » en français –  mais aussi, plus original, comme instrument de musique.

Seules quelques variétés étaient cultivées et c’est en Europe que l’évolution des formes s’est opérée.

Aujourd’hui, on dénombre parfois une centaine d’espèces ou cultivars par variétés, et un même fruit peut porter différents noms !

Zoom sur les grandes familles de courges

Il existe 5 familles de courges :

courges citrouille familles

Les potagères (Cucurbita pepo)

caractérisées par un pédoncule anguleux et des feuilles rigides, il s’agit de la catégorie la plus représentée au jardin (par exemple : les courgettes, les courges spaghettis, les pâtissons, les coloquintes décoratives, etc.).

Les courges musquées (Cucurbita moschata)

caractérisées par des feuilles molles et un calice très court (courge butternut, courge musquée de Provence, etc.) ;

Les courges géantes (Cucurbita maxima)

caractérisées par leur taille importante et un pédoncule cylindrique (potiron, potimarron, certaines variétés de citrouilles, etc.) ;

Les courges de Siam (Cucurbita ficifolia)

caractérisées par leur forme ovoïde et leur poids (2 à 5kg) ;

Les courges ayotes (Cucurbita argyrosperma)

espèce cultivée dans les pays tropicaux comme plante médicinale uniquement.

Pourquoi décore t’on des citrouilles pour Halloween ?

citrouille halloween
pourquoi citrouille halloween
citrouille halloween origine

La veille de la Toussaint, la tradition veut que l’on sculpte une citrouille pour éclairer les allées des maisons et effrayer les enfants. Ces citrouilles évidées sont devenues l’un des symboles d’Halloween. Pourquoi ?

Cette tradition est tirée d’une légende puisqu’Halloween est la contraction de All Hallows-Even qui peut se traduire par «la veille de tous les saints ». L’origine de cette fête païenne est tirée de la mythologie celte et en particulier d’un conte irlandais, Jack-O’-Lantern, mais aussi de la Grande Famine subie par les Irlandais dans les années 1840.

 En effet, à l’origine, les Irlandais et les Ecossais creusaient des navets afin d’y sculpter des personnages. Or, lors de la grande émigration aux États-Unis, ces légumes étaient très peu cultivés…contrairement aux citrouilles ! Dès lors, la citrouille effraya des générations d’enfants.

Vous le saviez ?

Conseils jardinage pour vos citrouilles

De manière générale, les courges sont gourmandes en chaleur, en soleil, en taux d’humus dans le sol et en espace. De grande vigueur, elles aiment s’étendre et peuvent mesurer jusqu’à 2m de longueur. Prévoyez donc de la place pour leur culture.

Toutefois, il existe des subtilités dans la culture des différentes variétés de cucurbitacées. Aussi, je vous invite à approfondir vos connaissances avant toute plantation. Par exemple, la courgette demandera moins d’espace que ses cousines les courges et s’adaptera plus facilement aux petits jardins.

Plantation des citrouilles

Pour les citrouilles, mais aussi courges musquées, potirons et potimarrons, prévoir 1m² entre chaque plant.

Le semis en pleine terre est réalisé fin mai ou début juin – lorsque la terre est chaude – à raison d’une graine tous les 10 cm sur des rangs espacés de 1,50 m.

Arrosage des cucurbitacées

Pour faciliter la germination et éviter que les oiseaux mangent les graines, il est conseillé d’arroser abondamment après la plantation.

Entretien des courges

Un désherbage est nécessaire 15 jours après le semis. En outre, les courges ayant besoin d’éléments fertilisants, il est recommandé d’apporter du fumier dans le sol à la sortie de l’hiver. Enfin, pour pallier les grosses chaleurs de l’été, le paillage est utile pour garder la fraîcheur de la terre et réduire le développement des mauvaises herbes.

Récolte des citrouilles

Les citrouilles atteignent leur maturité environ 4 mois après le semis. Aussi, la récolte des courges commence dès la fin de l’été, lorsque les feuilles commencent à flétrir. Il est préférable de cueillir les citrouilles en coupant 5 cm de pédoncule afin qu’elles se conservent mieux. En effet, la moindre blessure empêche leur conservation.

Conservation des fruits

Il est recommandé de stocker les fruits, la queue vers le haut, dans une serre, sur une cagette, à une température comprise entre 10 et 12 °C. Elles craignent en effet le gel et l’humidité. Elles peuvent se consommer entre 3 à 6 mois après la récolte.

Pour un usage décoratif, il faut alors les vernir pour retarder la destruction du fruit.

Maladie des cucurbitacées

La maladie qui attaque couramment les courges, mais également les autres cucurbitacées (cornichon, melon, etc.), est l’oïdium. Le feuillage se couvre d’une poudre blanche et peut griller.

En cas de fortes attaques, éliminer les feuilles et traiter avec du soufre ; interrompre tout traitement en fin de saison, le champignon n’attaquant pas les fruits à maturité.

Conseil de cueillette

Pour récolter des fruits savoureux, ne laisser que 5 à 6 fruits se développer par pieds.

Vous avez aimé cet article ? Envie d’en savoir plus ?

Tous les mois, sur notre blog nous vous présentons une plante, son histoire, des conseils jardinage et une anecdote.

Vous trouverez aussi des conseils jardinage et des recettes pour découvrir les plantes de nos box.

Nous vous proposons également de découvrir nos box de plantes locales et gourmandes !

box plantes ecoresponsable comestible
Article par la jolie plume complice de Gwladys Seabra