La rose trémière, plante remarquable de nos villes et nos campagnes

A chaque printemps, nous croisons des rose trémières au hasard des rues, qui surgissent comme de nulle part.

Ces plantes ont un côté un peu magique pour cela, et nous avons voulu vous partager notre enthousiasme.

Nous vous proposons donc une présentation de cette jolie plante et des conseils de jardinage.

Portrait de la rose trémière

Une courte présentation

La rose trémière se développe sur de grandes tiges pouvant atteindre 2 à 3 m de hauteur. Elle est pourvue de très grandes feuilles, plus ou moins arrondies, rugueuses et d’un vert soutenu, pouvant atteindre jusqu’à 10 à 15 cm de long.

En début d’été, émerge du feuillage de grandes hampes florales garnies de fleurs simples en forme de coupe ou de pompon. Souvent cultivée en bisannuelle, les fleurs s’épanouissent entre juin et septembre.

Les origines de la rose trémière 

Originaire d’Afrique du Sud, la rose trémière (Alcea rosea), appelée autrefois Althaea, est une plante vivace et rustique que l’on retrouve dans nos villes et nos campagnes. Elle peut être envahissante de par ses graines essaimées par les vents.

A noter, contrairement à ce que son nom laisse penser, elle n’appartient pas à la famille des roses (Rosaceae) mais à celle des Malvacées.

Les variétés de rose trémière

Il existe une soixantaine d’espèces dont notamment la très originale Alcea rosea « Nigra » aux fleurs presque noires, brun chocolat foncé, à gorge jaune, mais aussi une variété naine buissonnante aux fleurs semi-doubles, l’Alcea rosea « Majorette » (1m de hauteur).

rose trémière conseils jardinage plante comestible

Conseils de jardinage pour la rose trémière

Exposition

La rose trémière aime la chaleur mais craint le vent. Aussi, placez là à un endroit très ensoleillé à l’abri des vents.

Sol

La rose trémière préfère les sols drainés et riches en matières organiques. Elle peut pousser dans un sol calcaire, une terre acide et même entre deux pierres.

Plantation

Il est conseillé de planter les roses trémières au printemps.

Comment planter la rose trémière ? 

  • En pleine terre : Réalisez un trou de 20 cm de profondeur et placez une bonne couche de compost au fond. Couvrez le sol au pied de la plante d’un paillage végétal ou minéral. Il est conseillé de laisser 50 cm entre chaque plant.
  • En pot : Pour que la rose trémière soit stable, il est conseillé de choisir un contenant profond et large. Tapissez le fond du pot d’une couche de billes d’argile pour le drainage et plantez la plante dans un substrat à base de terreau composté mélangé à du sable, des graviers ou de la pouzzolane.

Arrosage

  • En pleine terre : L’apport d’eau n’est nécessaire qu’au moment de la plantation et les semaines suivantes si le temps est sec.
  • En pot : L’apport en eau doit être régulier du printemps à l’automne. Il est conseillé de ne pas mouiller les feuilles.

Entretien de votre rose trémière

Protection hivernale

  • En pleine terre : La protection hivernale ne concerne que les régions très froides. Vous pouvez disposer un paillage de feuilles mortes ou de foin au pied de la plante.
  • En pot : Frileuse, il est conseillé d’abriter la rose trémière dans une pièce aérée et dans laquelle les températures ne descendent pas en-dessous de 0 degrés.

Taille

Une fois les hampes florales fanées (et les graines récoltées), il est conseillé de les couper. Si vous ne coupez pas ces dernières, les graines se sèmeront d’elles-mêmes.

Semer des roses trémières

Si vous souhaitez multiplier vos plantations, vous pouvez récolter les graines des hampes florales fanées.

À la fin de l’été, semez 3 graines par godet individuel dans un terreau spécial semis. Lorsque la pousse commence, ne garder que le plus beau plan et le conserver à l’abri tous l’hiver avant repiquage au printemps.

Maladies et nuisibles de la rose trémière

Comme beaucoup de végétaux, la rose trémière peut être atteinte de la rouille. Le feuillage se couvre alors de pustules orange avant de dessécher. Aussi, il est conseillé de réaliser un paillage minéral au pied de la plante afin d’interrompre le développement des spores sur le sol.

Outre les pucerons (traiter avec du savon noir ou du liquide vaisselle), la rose trémière peut subir les attaques de l’altise, un petit insecte qui perce les feuilles. Disperser des cendres au pied de la plante les fera fuir.

rose trémière conseils jardinage plante

Les secrets de la rose trémière

La rose trémière est une plante comestible !

Toutes les parties de la rose trémière sont comestibles : les feuilles et les jeunes pousses peuvent être dégustées crues ou cuites, les boutons floraux et les fleurs en salade ou en tisane à partir des fleurs séchées.

Les propriétés médicinales

On accorde à cette plante des vertus médicinales depuis l’Antiquité. En tisane, elle agit efficacement contre la toux et l’asthme. Elle possède également des propriétés adoucissantes et émollientes en raison de sa richesse en mucilage.

Vous aussi, vous aimez les plantes ?

Ca tombe bien, notre box de plantes saisonnière vous fait découvrir une plante fleurie comestible tous les trois mois !

Je découvre la box saisonnière de plantes

box plantes ecoresponsable comestible

Pour découvrir d’autres plantes, des conseils de jardinage et des infos en lien avec l’écologie, suivez-nous sur les réseaux sociaux :

Article de la jolie plume de Gwladys Seabra